Retour au calme

Hello,

Aujourd’hui, j’ai décidé de ne pas me laisser faire comme hier : oui j’ai prié ce matin, j’ai remis ma journée à Dieu, j’ai médité et lui ai remis mes sujets de prière.

Bien déterminée à ne pas repasser une journée oisive, je lui ai demandé ce qu’il voulait que je fasse aujourd’hui : pas de Wi-Fi (à cause du mauvais temps) = pas de vidéos YouTube, pas d’Instagram ni de Snapchat. OK, so what ?

« Va faire un peu de sport. »      « Héhé, Ok Seigneur. » En allant chercher le tapis sur lequel je vais travailler, je passe devant le piano. « Aaaaah, merci Seigneur, je sais que ça vient de toi, j’ai déjà 2 activités à faire aujourd’hui ! »

Ça y est, j’ai fais une des séances de cardio que j’avais préenregistrées sur mon téléphone. Pendant les 30 minutes d’évacuations des toxines, je poursuis la lecture de l’histoire du réformateur Luther tout en demandant à l’esprit de m’enseigner. Après ma douche, avant de commencer le piano, je propète () un peu l’espace et c’est parti pour 1 heure pendant laquelle je demande à l’esprit de m’accompagner tout en me permettant de progresser.

Après le piano, je suis a cours d’idées… Que faire ?

Je discute avec un ami qui me dis avoir rencontré les mêmes soucis d’oisiveté que moi et qui a reçu de l’Esprit-Saint de comprendre que, ce n’est pas tant « l’activité » qui protège, mais plutôt le fait de garder la communion avec Dieu, rester disponible et disposé à l’appel de Dieu.

Par exemple, supposant que toutes les tâches ménagères aient été effectuées, qu’il n’y ait plus « rien à faire »… Le fait de ne rien faire physiquement, ne peux en rien me priver de la communion avec Dieu si je le veux : « Voilà Seigneur, tu vois qu’il n’y a plus grand choses à faire à mes yeux, je me pose devant la télé/ je vais me promener/ je vais dans ma piscine/ je vais lire/ je vais écouter de la musique/ je vais me reposer/ je vais faire des photos/ je vais à la plage/ je vais courir/ je vais bronzer/je vais chez ma voisine/ je vais coudre/ […] mais je reste disponible pour toi Seigneur, je suis prête à faire ta volonté avec ou sans activité merci de m’inspirer et de m’enseigner. »

              « Que tout ce que vous faites, se fasse avec amour ! » 1Corinthiens 16 :14

En me posant un peu plus sur la question, en excluant toute sorte de flemme intempestive et toute mauvaise volonté ; l’oisiveté au sens inactivité physique est en réalité un excellent moyen par lequel, mon être tout entier peut être dédié au Seigneur et à son influence salvatrice. Le fait de ne pas être occupé à quelconque activité que ce soit, favorise ma concentration et ma dévotion totale. C’est le moment opportun pour répandre mon âme devant le Seigneur, pour prier, le remercier, lui remettre mes craintes et mes attentes mais aussi et surtout, pour recevoir de lui les réponses et l’assurance qu’il veille au grain.

« Quand les justes crient, l’ Eternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses » Psaumes 34 : 18

 

N’hésite pas à commenter ou à poser des questions ! 😉

Niko, 😊.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s