Barrières tu dis ?

Hello,

Suite au grand moment d’éveil de ma période de stage, l’esprit a suscité en moi le désir (plus intense) d’avoir des amis avec qui je pourrais avoir une foi ouverte et sans retenue, une amitié où vouloir pleinement faire la volonté et l’expérimenter serait naturel… J’ai donc à plusieurs reprises prié pour ce faire.

Non pas que je n’ai pas d’amis partageant les mêmes bases de croyance que moi, mais plutôt qui se contentait de le (partager les mêmes bases de croyances) faire sans prendre Dieu au mot et croître avec lui sans compromis. Je suis de nature faible et « follower », il m’était difficile de m’imaginer partager sans retenue aucune ma foi telle que je commençais à la vivre et comme je savais pouvoir la fortifier avec les quelques amis que j’avais déjà et encore moins aller vers des inconnus, ou même juste des connaissances !

Le Seigneur m’a conduit pendant les vacances à mener et finalement adopter la réflexion suivante : « Si tu es intéressée par le fait de connaître quelqu’un, vas vers elle plutôt que de rester dans ton coin à la regarder de loin en te faisant une fausse idée d’elle ou à écouter ce que disent les gens à son propos, n’oublie pas : reste toi même, tu n’as pas besoin de jouer un rôle pour plaire aux gens. »

Un soir de la fin des grandes vacances, j’ai abordé quelqu’un sur whatsapp avec qui je n’avais jamais échangé mais qui m’intriguait, l’occasion s’est présentée et j’ai sauté dessus pour aller lui parler… Tu sais, j’ai bientôt 19 ans et je n’ai jamais ou alors rarement été vers quelqu’un sans me faire violence.

Déjà, c’est un garçon :

Barrière psychologique n° 1 : Comment parler avec un garçon sans aucun sous-entendu malsain venant de moi ou de lui ?

Barrière psychologique n°2 : Franchement je ne crois pas au fait qu’un garçon de ma génération en Guadeloupe qui n’ai pas l’air d’un malade dans sa tête puisse être un serviteur de Dieu dévoué, ils sont tous corrompus.

Ensuite je veux lui parler :

Barrière psychologique n°3 : Est-ce que la raison pour laquelle je veux l’aborder est valable pour ainsi me mettre en danger ? (Danger = rejet, moqueries, placée dans une case, …)

Barrière psychologique n°4 : Qu’Est-ce que je lui dit pour l’aborder ?

Puis, comment garder la relation pérenne ?

Barrière psychologique n°5 : C’est même pas la peine en fait ça va finir en

« – Salut, ça va?

– Oui ça va et toi?

– Ca va, ça va

– Cool

– 🙂

FIN » 😥 Ok donc n’y vas pas.

Comment dire que j’allais gentiment fermer mes yeux sur son existence et passer mon chemin tout en continuant à me faire des films et à écouter ce que les autres pourraient dire a son sujet! Pourtant, l’esprit de Dieu m’a convaincue que je n’avais rien à perdre et que de toutes façons ça ne pourrait pas être pire qu’aucun des scénarios que j’aurait pu me faire. Donc j’ai sauté sur l’occasion qui se présentait :

ça commence par « Ton statut me parle beaucoup » C’est le moins bête truc que j’ai trouvé à dire, « Salut ça va » ne m’a même pas effleuré l’esprit  ➡ Barrière psychologique n°3 : 0   1 : Saint-Esprit

Il a  répondu tout de suite avec 3 messages joviaux d’affilée ➡ Barrière psychologique n°2 : 0   2 : Saint-Esprit

A la fin de la soirée, je constate que missié aime parler comme les tournesols aiment le soleil ! Le lendemain, c’est même lui qui vient poursuivre la conversation inachevée de la veille ➡ Barrière psychologique n°4 : 0   3 : Saint-Esprit

Missié remercie Dieu pour tout, il parle de Dieu à toutes les sauces, tellement, que ça paraissait chelou, je lui ai demandé ce qui le rendait comme ça, il m’a raconté toute son histoire. ➡ Barrière psychologique n°2 : 0   4 : Saint-Esprit

Depuis lors, on parle tous les jours sans exception et à aucun moment la possibilité d’idée malsaine n’a pu paraître crédible dans ma tête.  ➡ Barrière psychologique n°1 : 0   5 : Saint-Esprit

 » Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des cantiques spirituels chantant à Dieu dans vos cœur sous l’inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » – Colossiens 3 : 16

 

 

N’hésite pas à commenter ou à poser des questions ! 😉

Niko, 😊.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s