Ce que j’ai compris n°4 : La Grâce pour tous

Hello,

Cette semaine, je me suis arrêtée sur le cas d’une célébrité chrétienne qui provoque de virulentes réactions parmi certains chrétiens de par ses tenues « provocantes ». Depuis quelques temps, je réfléchi sur la question du jugement inter-humains et mon raisonnement se construit à ce propos et c’est ce que je viens partager avec vous aujourd’hui.

J’ai été de ceux qui ne tolérait aucun écart : ni des autres et encore moins de moi-même. Je jugeait délibérément ceux qui « pêchaient » en me disant qu’ils n’avaient qu’à faire ce qu’il fallait pour ne pas succomber à la tentation et particulièrement la tentation sexuelle, car c’est ce qui est considéré comme « grave » dans les différentes catégories de péchés que nous avons créées. Cette question était en développement dans ma tête depuis plus d’un an déjà jusqu’à ce qu’elle me frappe de plein fouet quand je me suis retrouvée dans une situation où j’ai aussi eu très peur du jugement des gens.

J’ai pêché, et j’avais choisi de le faire. Mais au sortir de ce sentier, revenue à mes esprits, j’ai aussi choisi de ne pas me laisser ronger par la culpabilité et de saisir aussitôt la Grâce de Dieu. J’ai décidé que je n’allais pas rester dans cet état de mélancolie et de regrets mais que j’allais avancer sans regarder en arrière. Cette décision m’a permis de progresser un peu avec Dieu sur cette question mais il faut croire que je n’avais pas bien compris la leçon car, j’ai rechuté dans les mêmes circonstances. Ce qui me turlupinait le plus, était que « les gens » viennent à savoir ce que j’avais fais, et me jugent moi, mais aussi de façon générale, que ce fait discrédite tooout ce qui avait trait à ma personne en particulier la vie spirituelle… Et c’est là où tout est devenu plus clair dans ma tête.

J’ai pêché certes, mais c’est exactement pour cela que Jésus est mort, et ressuscité : pour que je n’ai pas à payer de ma vie cette faute. Donc Jésus n’étant pas mort que pour moi, Il l’est aussi pour tous ceux qui pêchent encore sans le savoir, ou qui pêchent délibérément en luttant contre eux-même ou non. Peu importe le péché, la Grâce, (c’est-à-dire la faveur que nous ne méritons pas que représente le sang de Jésus effaçant nos transgressions) est offerte à tous, sans exception!

Nous maintenant qui en sommes conscients, notre rôle est de prier pour ceux qui sont encore dans l’erreur, et prier pour nous même car notre adversaire le diable rôde comme un lion rugissant cherchant qui dévorer : nous sommes appelés à rester sobres, à veiller et à prier (1 Pierre 5 : 8). Gardons aussi en tête que nous ne sommes pas exempt de tomber et que si cela nous arrive nous avons Jésus en tant qu’avocat devant le Père pour présenter son sang comme prix de nos fautes, si nous nous en repentons (1 Jean 2 : 1).

Pour en revenir à cette célébrité chrétienne, j’étais partie sur un sentier de jugement, d’accusation, et de condamnation sans possibilité de révoquer la sentence ! Mais le Seigneur m’a amener à considérer la question sous un autre point de vue : celui de la Grâce qu’Il accorde généreusement à chacun.

Je partage avec vous cette chanson, anglaise, qui se fais l’interprète de chaque pécheurs à l’attention de tous les autres pécheurs; voici les paroles traduites en français.

« là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé.  Ainsi, de même que le péché a régné par la mort, de même la grâce règne par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur. » –  Romains 5: 20-21

Niko,☺.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s